Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte dans 69,00 € France métropolitaine uniquement

Tissus en velours


Il existe des velours de trame, sur lesquels les boucles ou poils sont fixés aux fils de trame, privilégiés pour l’habillement ; et des velours de chaîne, sur lesquels ils sont fixés aux fils de chaîne, majoritairement réservés à l’ameublement.

Dans tous les cas, le tissage du velours peut faire appel à une grande variété de fibres, naturelles ou synthétiques. L’armure de la structure, sur laquelle boucles ou poils sont fixés, peut également varier entre une armure toile, sergé ou même satin ! Un tissu de velours de coton sur une armure toile devient ainsi un tissu accessible, alors qu’un velours de soie sur une armure sergé reste un produit de luxe.

La petite histoire du velours

Inventé en Chine et importé en Europe au 14e siècle, le velours de soie était une étoffe de luxe, rare et coûteuse. Sa technique de tissage lente, son aspect soyeux et son toucher lisse étaient alors symboles de richesse et de prestige, réservés aux tenues d’apparat. Au 18e siècle, il investit l’ameublement, puis les redingotes bourgeoises. Il faut attendre le 19e pour le voir enfin décliné en velours de coton, moins onéreux que la soie. Il est alors adopté par les ouvriers en pantalon large dans sa version côtelée, chaude et solide.

Quels tissus en velours pour quel usage ?

La vaste gamme de fibres, d’armures, d’effets et donc de prix des tissus en velours confère à chacun des propriétés différentes, avec ses avantages et ses inconvénients.

L’armure
  • L’armure toile est la plus fréquente et la moins chère.

  • L’armure sergé est plus résistante et réservée aux velours de qualité.

  • L’armure satin offre une base plus lisse mais reste rare et haut de gamme.

La fibre
  • Le velours de coton est le plus répandu, aussi populaire en confection qu’en ameublement. Doux et confortable, il peut comporter un pourcentage d’élasthanne pour plus de souplesse.

  • Le velours de soie, plus brillant et plus intense, demeure l’un des plus chers. Il est généralement réservé aux domaines du luxe, de la haute couture à l’ameublement haut de gamme.

  • Le velours de laine est un « faux » velours : il s’agit d’une toile sans boucles ni poils, grattée pour imiter l’effet du velours. Particulièrement chaud, il est utilisé dans la confection de vestes et de manteaux.

  • Le jersey velours fixe ses boucles non sur une armure tissée, mais sur un jersey tricoté. Il possède donc les propriétés du jersey, de l’élasticité jusqu’à la couture parfois délicate, combinée à la douceur soyeuse des tissus de velours. Doux, confortable et extensible, il s’agit de l’étoffe la plus utilisée pour les pyjamas et doudous de bébés.

L’effet
  • Le velours lisse, ras ou palatine est un velours « à poils ». Il est doux et lisse, avec un poil dense et brillant. Délicat, il marque facilement, y compris les traces d’aiguille ou d’épingle à la couture. Il peut également être glissant et délicat à manipuler. Il offre un rendu luxueux, idéal pour des robes, jupes ou vestes habillées. Il s’agit également du favori de l’ameublement, utilisé pour recouvrir des canapés et fauteuils, réaliser des housses de coussins, rideaux, plaids…

  • Le velours peluche est un velours « à poils » longs et relevés, à l’aspect proche de la fourrure. Il est généralement réservé à la fabrication de doudous, couvertures, plaids, ou utilisé en doublure.

  • Le velours côtelé ou cannelé est un velours « à boucles ». Celles-ci dessinent des côtes plus ou moins larges en jouant avec les fils sur lesquels elles sont fixées. Plus les côtes sont fines, plus le tissu de velours est léger ; plus elles sont larges, plus le tissu est épais. Les réalisations possibles dépendent donc de la largeur des côtes ! On les compte en nombre de sillons, ou raies, au mètre.

    • Le velours milleraies, de 1000 raies par mètre, est le plus léger. Il s’adapte à la réalisation d’ouvrages souples comme des chemises, jupes, pantalons et même vêtements pour bébés, d’où son surnom de babycord.

    • Le corduroy est le velours côtelé le plus fréquent, avec en moyenne 750 raies au mètre. Il s’adapte à la plupart des ouvrages tailleur, comme les jupes, pantalons, salopettes, vestes…

    • Le velours à grosses côtes compte environ 500 sillons par mètre. Plus épais et donc moins souple, il est traditionnellement utilisé pour la confection de vestes d’extérieur et de pantalons de travail.

Quelques finitions…
  • La panne de velours est un tissu de velours lisse dont les poils sont aplatis afin de rester en position couchée, offrant ainsi une brillance particulière. Souvent synthétique et extensible, elle est idéale pour des jupes et robes légères, des déguisements ou accessoires.

  • Le velours frappé subit un traitement consistant à coucher ses poils à certains endroits pour dessiner des motifs. Élégant, il est aussi utilisé dans l’habillement haut de gamme que dans l’ameublement.

  • Le velours dévoré est traité avec un acide qui dessine des motifs. Raffiné et luxueux, il est lui aussi essentiellement utilisé pour l’ameublement ou les tenues de soirées.

  • Les tissus de velours façonnés, ciselés, coupés ou frisés sont des étoffes dont les boucles sont coupées de différentes façons pour obtenir des motifs ou des effets de matière. Du fait de la minutie des finitions, il s’agit généralement de tissus de velours coûteux, réservés à la haute couture ou à l’ameublement.

Dans le sens du poil

L’une des particularités du velours est de posséder un sens, ou double ton : ses poils se couchent dans un sens, se dressent dans l’autre, or chacun accroche la lumière différemment. Assembler deux morceaux de sens inverse vous donnera donc l’impression de deux couleurs différentes ! Sauf effet volontaire, mieux vaut repérer le sens du velours avant de le coudre, et tenir compte de celui-ci dans le calcul du métrage nécessaire. L’astuce ? Passez simplement le plat de la main sur le tissu. Poil vers le bas, le velours est brillant et plus pâle ; poil vers le haut, il est plus vif et marque plus. On utilise habituellement le velours avec le poil orienté vers le bas, mais rien ne vous empêche de choisir le contresens pour un effet plus marqué.


Témoignages
Livraison très rapide même dans les DOM, tissus d'excellente qualité, gentillesse... Que demander de mieux ?
Caroline M. - 05/09/2017 > Donnez votre avis sur le site