Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte dans 69,00 € France métropolitaine uniquement

Simili-cuir

Sélection de tissus simili-cuir

Il n'y a aucun produit dans cette catégorie.

 Le plastique est ensuite travaillé et texturé jusqu’à obtenir un visuel et un toucher plus ou moins proches de ceux du vrai cuir, avec application d’une ou plusieurs couches supplémentaires de matière. Il est enfin traité, pour améliorer sa résistance et sa durabilité ou lui appliquer un effet. Il existe ainsi des similicuirs effet suédine, métallisé, grainé, etc.

 

Pourquoi choisir des tissus similicuir ?

Si le simili cuir a ses détracteurs, attachés au toucher et à l’odeur du cuir animal, il offre pourtant de nombreux avantages.

  • Le simili cuir est synthétique, contrairement au vrai cuir qui n’est autre que de la peau tannée. Il offre donc une alternative au cuir pour celles et ceux qui choisissent de ne pas en porter pour des raisons éthiques.

  • Il est bien moins cher que du cuir !>/span>

  • Il est uniforme, puisque sa fabrication est maîtrisée. Une vraie peau présente généralement des irrégularités aléatoires, ce qui peut faire son charme pour certains… mais rend les plus belles particulièrement onéreuses puisque rares.

  • Un tissu en similicuir est généralement plus facile à travailler. Les similicuirs extensibles peuvent également s’adapter à une plus grande variété de réalisations, en particulier pour l’habillement.

  • Il sont aussi plus faciles à trouver et s’achètent au mètre, comme n’importe quel tissu. Le vrai cuir s’achète en peau, ce qui complique le calcul du métrage et provoque de nombreuses pertes.

  • Les similicuirs existent dans une vaste gamme de couleurs et d’effets, de poids et de touchers. Le cuir animal ne peut offrir que ce qui existe et doit prendre en compte la matière d’origine. Il permet moins de libertés, notamment pour la coloration souvent difficile à maîtriser.

  • Certains similicuirs peuvent passer en machine à froid, d’autres supportent un repassage à basse température. Parce qu’ils sont traités, les similicuirs disposent d’ailleurs de nombreuses propriétés : déperlants, antitache, ect. Dans tous les cas, ils sont plus faciles d’entretien que les vrais cuirs… mais en échange, durent moins longtemps.

Que faire avec un tissu simili cuir ?

  • Des vêtements : selon les qualités et les épaisseurs, le similicuir peut se substituer au cuir pour de grosses pièces comme des manteaux ou bousons. Il est également utilisé pour des pièces moyennes comme des vestes, pantalons et jupes. Avec un tissu léger et/ou extensible, il est même possible de confectionner des robes ajustées, des jupes floues, des leggings…

  • De l’ameublement : comme le cuir, les tissus en similicuir sont largement utilisés pour des coussins, assises ou dossiers de chaises, fauteuils, canapés, banquettes… L’industrie automobile en est d’ailleurs grande consommatrice pour les intérieurs de voitures !

  • Des accessoires : tout aussi utilisé en maroquinerie et petite maroquinerie, le similicuir peut remplacer le cuir pour des sacs, pochettes, trousses, porte-monnaie, portefeuilles… Le faux cuir est également idéal pour coudre des chaussons de bébé.

  • Des loisirs créatifs : parce qu’il ne s’effiloche pas, le similicuir est souvent utilisé pour du scrapbooking, de l’appliqué, pour tapisser des boîtes, fabriquer des bijoux, décorer des objets, recouvrir des carnets et cahiers…

Comment coudre du tissu simili cuir ?

L’épinglage peut laisser des traces sur le similicuir, comme sur tous les tissus enduits. Préférez des trombones ou des pinces, ou placez les épingles dans la marge de couture plutôt que sur les parties visibles.

La coupe est plus facile avec de bons ciseaux qu’avec un cutter. Un cutter rotatif avec une planche de découpe peut cependant fonctionner. Inutile de le surfiler, un tissu en similicuir ne s’effiloche pas.

La piqure s’effectue à l’aide d’aiguilles machine spéciales cuir. À défaut, une aiguille jean peut convenir. Utilisez un pied presseur en Teflon ou un pied rouleau pour lui éviter d’accrocher le tissu. Vous pouvez également intercaler du papier de soie pour faciliter le glissement, à déchirer délicatement après la couture. Quant au fil à coudre, optez pour du polyester résistant.

Côté réglages, plus le similicuir est épais, plus il peut être utile de baisser la tension et d’allonger le point. Tout dépend du tissu, faites des tests avant de piquer.

Le repassage est à éviter sur tous les tissus enduits, similicuir inclus. Si besoin, vous pouvez repasser sur l’envers à basse température ou en dernier recours, sur l’endroit en intercalant une pattemouille entre le fer et le tissu. Pour des coutures parfaitement ouvertes, préférez toutefois l’option des surpiqures !