Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Total

Commander

Livraison offerte dans 69,00 € France métropolitaine uniquement

Tissus jersey et maille


Les bons points du jersey

  • Une maille fine, souple, au tombé naturel ;
  • Un tricot peu froissable, léger et confortable ;
  • Une surface aérée grâce à la structure du tricot, absorbante et respirante ;
  • Une extensibilité dans les deux sens, bien que l’un le soit généralement plus que l’autre ;
  • Une immense variété de matières, de couleurs, d’imprimés ou de textures.

 

Le jersey peut être tricoté dans toutes les matières existantes, de la viscose au coton en passant par la soie. Il existe également en différentes textures, ainsi qu’en différentes épaisseurs… chacune possédant ses propres caractéristiques. Vous trouverez donc du jersey de coton, de soie ou de viscose, fin ou épais, flammé ou côtelé, entre autres ! À noter qu’en production industrielle, il est généralement tricoté sur des métiers tubulaires et peut être vendu sous cette forme.

La petite histoire du jersey

Tout est dans le nom ! Le jersey tire le sien de l’île anglo-normande de Jersey, au large de la Manche. Dès le Moyen-Âge, les marins à la retraite y tricotaient la laine des moutons locaux à l’aide d’un point de tricot simple, devenu point de jersey. Exporté dès le 19e siècle, le tissu obtenu s’impose d’abord dans la confection de sous-vêtements, puis de vêtements sportifs masculins. Il faut attendre l’audace de l’incontournable Coco Chanel pour le voir investir le vestiaire féminin, qu’il ne quittera plus jamais.

Quelle matière de jersey pour quel usage ?

Si les tee-shirts et la lingerie restent les champions du jersey, le tricot ne compte pas s’en contenter : selon leurs matières, certains conviennent à la réalisation de robes, de gilets, de vestes, d’articles pour enfants… et même de vestes ou pantalons.

  • Le jersey de coton est le plus communément utilisé dans la confection des tee-shirts. Il est souple, confortable et bon marché. Facile à coudre, il est parfait pour les débutant(e)s.
  • Le jersey stretch, lycra ou élasthanne est agrémenté d’une dose d’élasthanne pour une meilleure élasticité : il retrouve sa forme initiale après avoir été détendu. La version coton/élasthanne est notamment utilisée pour la confection d’articles de sport et de sous-vêtements.
  • Le jersey de viscose est particulièrement fluide, affichant un tombé parfait. Il s’agit de l’un des favoris de la confection féminine. Attention, sa finesse et son glissant le rendent souvent plus difficile à travailler que le jersey de coton, d’autant que ses bords roulottent irrésistiblement une fois coupés !
  • Le jersey de bambou est plébiscité pour sa douceur extrême dans la confection de vêtements d’enfants et d’articles de puériculture.
  • Le jersey de lin est l’un des plus qualitatifs, combinant solidité, souplesse et douceur. Utilisé pour des hauts ou des robes, il est plus coûteux.
  • Le jersey de soie est fluide, soyeux et élégant. Il est lui aussi plus haut de gamme, réservé à la réalisation de robes habillées et de drapés travaillés.
  • Le jersey de laine fut le premier, mais reste rare : réservé à des pièces habillées comme les costumes, il coûte cher et est difficile à entretenir.

Quel type de jersey pour quel usage ?

Le jersey traditionnel utilise uniquement le point jersey. Par extension, le terme est souvent employé pour désigner des tissus tricotés incorporant ou utilisant d’autres points… gros plan sur les plus courants.

  • Le jersey simple est appelé single jersey. Il existe un double jersey, plus robuste et plus épais.
  • Le jersey interlock est une maille double qui gagne en solidité ce qu’il perd en élasticité. Il offre donc un meilleur maintien mais moins de confort, généralement réservé aux vêtements techniques.
  • Le jersey Milano mélange deux points pour une meilleure tenue. En conséquence, il est plus épais et moins souple, adapté à des pièces nécessitant une élasticité moindre comme les vestes et les jupes.
  • Le jersey flammé utilise des fils plus ou moins serrés pour présenter une texture irrégulière à l’aspect strié de flammèches. Il est parfait pour des hauts.
  • Le jersey côtelé affiche des côtes visibles. Fin, il est utilisé pour des tee-shirts, débardeurs et autres hauts. Épais et en version tubulaire, il constitue le bord-côtes utilisé pour les poignets et les cols.
  • Le jersey ajouré affiche des jours entre les mailles, dessinant des motifs délicats. Il est idéal pour la réalisation de tee-shirts, cache-cœurs ou articles pour enfants.
  • Le jersey jacquard varie les armures pour afficher des textures différentes. Il est généralement réservé à des pièces plus lourdes, comme les robes ou les vestes.

Quel entretien pour le jersey ?

Tout dépend de la matière ! La plupart des jerseys passent en machine. Pour autant, bon nombre supporteront sans broncher un lavage classique et parfois même le passage au sèche-linge, tandis que certains jerseys fragiles exigeront un lavage à froid ou un séchage à plat. Dans tous les cas, mieux vaut trop de précautions que pas assez : un lavage à l’envers, un programme délicat à température modérée, une lessive douce et un séchage à l’air libre préservent toujours mieux l’élasticité de la maille. Côté repassage, un lissage à la main dans le sens des mailles suffit souvent. Dans le cas contraire, gare à la température du fer à repasser…

 


Témoignages
La commande a été expédiée très rapidement, l'envoie est soigné et les tissus sont tout à fait conformes...
Emmanuelle G. - 25/07/2018 > Donnez votre avis sur le site